Blogue

Victoria Nolan et Constable.

Le Service de police de Toronto sensibilise la collectivité aux droits des propriétaires de chiens-guides

Le Mois de la sensibilisation aux chiens-guides s'est terminé le 30 septembre par un message émis conjointement par la Fondation INCA et le Service de police de Toronto (en anglais seulement) – les chiens-guides sont bienvenus partout. C'est la loi.
Photo de la Dre Bennett.

Le bureau de la Dre Bennet : Les Fêtes sont synonymes de friandises sucrées entraînant des risques de toxicité pour nos chiens…

La théobromine et la caféine sont des toxines connues que l'on retrouve dans le chocolat. Les conséquences dépendent du type de chocolat (le chocolat à cuire étant le plus toxique et le chocolat au lait ou les arômes de chocolat les moins toxiques) et de la quantité. Les symptômes sont très variables.
Devenir un chien-compagnon.

Histoires de chiots : Devenir un chien compagnon

En avril dernier, Chiens-guides d'INCA a lancé son programme de chiens compagnons. Ces chiens sont jumelés à des enfants vivant avec une perte de vision. L’enfant aura l’occasion de prendre soin d’un chien en nourrissant, en toilettant ou en promenant cet animal de compagnie bien dressé, ce qui facilitera sa transition à un partenariat avec un chien-guide plus tard.
Futurs chiens-guides et le mordillage.

Conseils pour chiots : Les futurs chiens-guides et le mordillage

Tous les chiots adorent mordiller, y compris les futurs chiens-guides. Ils ont l'instinct de mastiquer afin de garder leurs dents et leurs gencives saines et propres, soulager la douleur associée à la poussée dentaire, déstresser, explorer leur « monde », réduire l'ennui et, parfois, juste pour le plaisir.
Un homme et une femme souriant.

Des dollars pour soutenir des chiens : Mary et John Crocker

Il a été facile pour Mary et John Crocker, donateurs en faveur d'INCA de longue date, de prendre la décision de parrainer un chiot.

« Lorsque nous avons appris que le programme des chiens-guides d'INCA offrait la possibilité d'acquérir un chien-guide à quiconque le désirant, peu importe leur situation financière, nous avons décidé de parrainer ce programme », explique Mary. « C'est vraiment gratifiant de savoir exactement comment nos dons sont utilisés. »
Un garçon souriant portant des lunettes avec son bras autour d'un Golden Retriever qui porte une veste jaune.

Rencontrez Austin et Dickson

Austin et sa famille ont vécu une expérience éducative pendant la période d'adaptation suivant l'arrivée chez eux de Dickson, un chien compagnon.

« Dickson aide Austin à surmonter son appréhension à l'égard des chiens et à tisser des liens avec lui », explique Julianna, la mère d'Austin. « C'est une période d'apprentissage, mais ça en vaut la peine. »
Une femme portant une veste mauve et son chien de race croisée Labrador noir-Golden Retriever chien-guide.

Rencontrez Sandy et Keller

Lorsque le chien-guide de Sandy Benoit est décédé, elle s'est retrouvée dans l'incertitude.

« J'ai passé quatre mois sans chien-guide et je trépignais d'impatience », se souvient Sandy. « Quand j'ai perdu mon chien, j'ai dû m'adapter à une réalité bouleversante. Je n'entendais plus le bruit de trottinement dans la maison. Mais, quand Keller est arrivé, tout a changé. »
Une femme traverse la rue avec un Labrador noir portant un harnais jaune.

Faites connaissance d'Ashley et de Danson

Ashley Nemeth a perdu confiance en elle et son autonomie lorsque son chien-guide, Rick, a été frappé par un cycliste sur un trottoir du centre-ville de Regina en 2018.

Ashley était impatiente de retrouver la liberté qu'un jumelage avec un chien-guide lui promettait. Elle a donc fait une demande au Programme de chiens-guide d'INCA.
Yvonne portant des lunettes eSight.

Découvrir la puissance de la eSight

Yvonne Felix a vécu toute sa vie avec une perte de vision. Elle a appris en bas âge qu’elle avait la maladie de Stargardt, qui entraîne la détérioration graduelle de la vue. Il y a sept ans, lorsqu’on lui a offert la possibilité d’essayer un dispositif d’assistance qui optimiserait sa vision résiduelle, elle a immédiatement été intriguée.
Une femme vêtue d’une veste à carreaux noir et blanc, portant des lunettes eSight travaillant à son ordinateur.

De retour au travail grâce à la eSight

Julia Lewis avait une brillante carrière comme chimiste électro-analytique jusqu’à la mi-trentaine lorsqu’elle a perdu la vue. Incapable de poursuivre dans le même secteur d’activité, mais sans se laisser décourager, elle a commencé à travailler avec les collèges et universités à la mise sur pied de services de santé et de sécurité et de gestion des risques d’entreprise, au moyen de la technologie d’assistance.
Karen et Andrew en compagnie de deux chiots vêtus d'un gilet jaune.

Actualités canines : Nous vous présentons l’équipe des Chiens-guides d’INCA

À INCA, nous sommes d’avis que quiconque désire acquérir un chien-guide devrait pouvoir le faire. C’est pourquoi nous avons lancé les Chiens-guides d’INCA en 2017 dont l’objectif est d’élever et de dresser des chiens uniquement à l’intention des Canadiens vivant avec une perte de vision. Notre équipe compte près de 150 années d’expérience combinées auprès des chiens-guides. Qui sommes-nous?
Danika étreignant un labrador croisé golden retriever avec un harnais jaune.

Du financement pour les chiens-guides : Mary Weingarden

« Je cherchais des organismes qui forment des chiens-guides le jour même où le programme a été lancé, » affirme Mme Weingarden. « Lorsque j’ai appris que les propriétaires de chiens-guides auraient à payer pour leur chien, la formation ou le service de suivi parce que tous les coûts ne seraient pas couverts par les dons caritatifs, j’ai pris ma décision. Je voulais soutenir un programme qui aide vraiment les gens – le programme des Chiens-Guides d’INCA constituait le choix tout indiqué. »
Victoria et son chien-guide nommé Alan.

Le coin de la défense des droits et intérêts

Au Canada, il est illégal de refuser l’accès ou un service à une personne travaillant avec un chien-guide. Malheureusement, la discrimination continue de se produire.
Photo de la Dre Bennett.

Le bureau de la Dre Bennet : Tiques et maladies transmises par les tiques

Les tiques et maladies provenant des piqûres de tiques sont présentes partout au Canada. Actuellement, le Sud de l’Ontario, le Québec et les Maritimes sont les plus touchés. Les spécialistes du changement climatique prévoient que l’éventail et le nombre d’espèces de tiques augmenteront, ce qui entraînera une hausse considérable du nombre de cas de maladies transmises par les tiques touchant les humains, les chiens, les chevaux, les chats, etc.
Un chien avec un dossard jaune des Chiens-guides d’INCA se promenant avec un garçon utilisant une canne blanche.

Histoires de chiots : Rencontrez Mason et Queenie

Mason, un garçon de 9 ans touché par la cécité, était impatient de faire la connaissance de son chien compagnon, une chienne golden retriever nommée Queenie. La nuit avant son arrivée, il était tellement agité qu’il n’arrivait pas à dormir.
Une femme qui serre un chien-guide.

Primeur : En formation avec Daisy

La possibilité d’avoir un autre chien-guide était un soulagement. Mais j’étais inquiète. Est-ce que ça marcherait? J’avais rencontré mes chiens précédents avant de commencer la formation, mais ce n’était pas le cas cette fois. Et je n’avais jamais suivi de formation à la maison auparavant, alors je ne savais pas comment ça se passerait. Où irais-je? Que ferions-nous? Et si je n’aimais pas l’instructeur?
Un Labrador noir vêtu d'un gilet jaune, allongé sur le plancher.

Conseils pour chiots : La socialisation

La socialisation des chiots est un rôle essentiel des Chiens-Guides d’INCA, qu’elle consiste à explorer un abri d’auto ou à faire un tour en ville. Un future chien-guide commence ce volet de sa formation peu de temps après avoir été placé chez son éleveur.
Joshua Cook et deux autres personnes sont assises dans un bateau à voile sur l'eau. Ils sont aux championnats du monde de voile aveugle en Ecosse.

Lake joe change une vie!

Dès qu’il a mis les pieds à Lake Joe, Joshua Cook savait qu’il se créait un lien magique qui allait le marquer toute sa vie.

« Avant d’aller au camp, je me sentais isolé. J’étais la seule personne que je connaissais qui avait une déficience visuelle», se rappelle Joshua. « Je voulais m’entourer d’autres personnes ayant une perte de vision. Le centre Lake Joe a vraiment remis les choses en perspective pour moi. »
Un coup de tête de Scott Seiler. Il sourit et porte un col roulé gris.

Rendre l’appareil ou Scott!

Scott Seiler rêvait de posséder un téléphone intelligent, mais le coût et le manque de formation pratique à son utilisation constituaient un obstacle. N’ayant jamais envoyé un message texte, Scott se sentait parfois déconnecté du monde extérieur. Il désespérait de pouvoir trouver un moyen d’entrer facilement en communication avec les autres sans devoir mémoriser un grand nombre de numéros de téléphone.
Un grand groupe de 17 personnes se réunit dans un groupe de soutien. Ils sont assis en cercle.

La force d'un groupe d'entraide

Les participants des groupes d’entraide hebdomadaires animés par Pascal forment comme une deuxième famille, dans laquelle ils peuvent trouver du réconfort, s'entraider et échanger sur divers sujets sans jugement.

L’un des membres déclare : « Notre limitation visuelle est plus facile à accepter lorsqu'on parle avec d’autres qui sont passés par les mêmes épreuves. »